Le logement étudiant en Belgique – Le Guide complet

40

Que vous cherchez un logement étudiant Liège, à Namur, ou à Bruxelles, retrouvez le guide complet du logement étudiant en Belgique.

Vous avez déjà obtenu une inscription dans une université belge et vous avez réussi à avoir votre visa étudiant, il est temps de faire une recherche de logement.

Le logement étudiant en Belgique

Logement étudiant Belgique – Les offres de logement sur le Campus

Une grande partie des établissements d’enseignement supérieur dispose de logements dont ils assurent la gestion.

Chaque école ou université administre des logements différents, plus ou moins grands, parfois réservés à un certain type d’étudiants.

Le service logement de votre université peut ainsi vous proposer un kot en appartement communautaire.

Dans ce cas, vous partagez votre logement avec d’autres étudiants, le nombre de chambres dans ce type de logement très variable.

La cuisine, les sanitaires et le living-room sont communs. Les appartements sont meublés mais la vaisselle et le linge de lit ne sont pas fournis.

Les loyers peuvent être compris entre 200 et 260 euros par mois. Selon les universités, le contrat pourra être de 10 à 12 mois.

Pour ceux qui préfèrent passer en douceur du foyer familial à l’indépendance, le kot communautaire en foyer ou résidence est une solution idéale.

Les résidences ont en général de grands espaces communs propices aux rencontres avec ses voisins.

Ce type de résidence est souvent réservé aux étudiants de première année. Le loyer est aussi aux alentours de 200 euros.

L’attribution se fait sur dossier, après étude de chaque situation en particulier. D’ailleurs, certaines universités varient le montant du loyer en fonction de la situation personnelle de l’étudiant.

Ainsi, les Fucam louent à leurs élèves intéressés par la colocation des pavillons, composés de dix à quatorze chambres.

Cependant quelque soit le type de logement, cette solution reste la plus avantageuse pour les étudiants.

En effet, les loyers, bien que variables, restent très bas. Ils comprennent souvent le chauffage, l’électricité, l’eau et autres charges.

Logement étudiant Belgique – Logements étudiants en ville

Ces services d’aide permettent souvent à leurs étudiants de consulter librement une base de donnés ou des panneaux d’affichage.

Des offres de chambres chez l’habitant ou de colocation sont également présentées par le biais de ces services. Vous y trouverez sûrement votre bonheur !

Outre le référencement des annonces, le service assure une mission de suivi et de conseil de l’étudiant dans ses démarches.

Si vous vous posez des questions, si vous rencontrez des problèmes, n’hésitez pas à vous adresser au personnel.

Pour votre information, voici quelques uns des renseignements devant figurer dans un contrat de location étudiant :

  • les noms, prénoms et profession de vous et de votre bailleur ;
  • l’adresse du logement loué ;
  • sa superficie ;
  • les équipements présents dans l’appartement ;
  • la durée du bail ;
  • ou encore le montant du loyer.

Sachez aussi que d’autres organismes ont pour but de venir en aide aux étudiants en recherche de kots, studios ou autres.

A titre indicatif, voici les loyers que vous pouvez vous attendre à payer dans différentes villes :

  • Bruxelles, pour un kot il faut compter entre 280 et 350 euros ; le loyer d’un studio est en général situé entre 350 et 400 euros.
  • à Mons, le loyer d’un kot peut aller de 140 à 270 euros, alors qu’un studio coûte de 300 à 400 euros.
  • à Tournai, un kot revient à 250 euros environ, et un loyer coûte également de 300 à 400 euros.

Les bons réflexes pour le logement étudiant

Un premier logement étudiant est souvent synonyme d’accès à l’indépendance.

Mais cette nouvelle liberté implique de nouvelles… responsabilités. Il est nécessaire d’adopter quelques bons réflexes dès le début, pour s’éviter les désagréments parfois liés à la location étudiante.

Logement étudiant Belgique – La visite du logement

Ne signez jamais un contrat de location sans avoir visité le logement avant. Soyez très attentifs lors de cette visite et n’hésitez pas à poser un maximum de questions.

Au besoin, faites vous un aide-mémoire pour ne rien oublier. Les points de contrôle les plus importants étant le chauffage (un chauffage électrique peut faire exploser votre facture d’électricité), l’isolation (regardez bien l’état des fenêtres), l’humidité.

Pensez à jeter un œil à l’état des installations électriques, et n’hésitez pas à faire fonctionner les robinets pour déceler une éventuelle fuite. Touts les imperfections non réparées avant votre entrée dans les lieux devront être notées dans l’état des lieux.

Le contrat de location

Aucune loi spécifique ne régit les kots étudiants. Seul le contrat définit les conditions de location.

Une fois qu’il est signé, le locataire et le propriétaire sont liés par les conditions stipulées dans celui-ci.

Il faut veiller particulièrement à obtenir une copie de ce contrat, dès votre entrée dans le logement.

Celui-ci doit nécessairement s’accompagner d’un état des lieux. Le contrat doit mentionner le montant des charges locatives. Il doit aussi rappeler la durée du bail, ainsi que les conditions de résiliation.

Assurance

En tout que locataire, vous devez souscrire assurance risques locatifs qui permet d’assurer le logement contre certains risques comme un incendie, une inondation ou fuite d’eau…

Suivant la police que vous prendrez, vos biens personnels seront plus ou moins couverts. Parfois une simple extension de l’assurance parentale permet d’assurer le logement étudiant, quand celui-ci n’est pas une résidence principale.

L’état des lieux d’une location en Belgique – Logement étudiant Belgique

L’état des lieux est une description en détail de l’état du logement avant que le locataire ne l’occupe (fissures aux murs, taches d’humidité, état des châssis, sanitaires, installation électrique et chauffage, etc.).

Il doit être daté et signé par le propriétaire et le locataire. Le locataire doit recevoir un exemplaire et le garder précieusement.

L’état des lieux est obligatoire et doit en principe être enregistré par le propriétaire, en même temps que le bail.

Il est important que le locataire mentionne tous les défauts apparents. Ainsi, le propriétaire ne pourra pas les lui reprocher par la suite!

Le bail de location en Belgique

Obligations légales

  • Le bail doit être écrit.
  • Le propriétaire est obligé d’enregistrer le bail.

Contenu

Il faut mentionner dans le bail:

  • l’adresse du logement à louer;
  • le prix du loyer;
  • Nom et l’adresse du propriétaire/bailleur et sa signature;
  • le nom du locataire et sa signature;
  • la date à laquelle commence la location;
  • l’état des lieux d’entrée et de sortie.

En plus, le propriétaire doit ajouter une “annexe standard” (la même pour tout le monde) qui reprend les principales dispositions de loi sur les baux et les normes de salubrité régionales (c’est-à-dire le minimum de confort et de salubrité que doit avoir le logement selon le code du logement de chaque Région).

La durée du bail – Logement étudiant Belgique

Le bail peut être :

  • Soit de courte durée: maximum 2 contrats sur une période de 3 ans.Par exemple: un premier contrat d’un an et puis un contrat de 2 ans. Ou, un premier contrat d’un an et ensuite un 2ièm contrat d’un an. Après ces 2 contrats, le locataire passe automatiquement à un bail de 9 ans
  • Soit de longue durée, 9 ans.  trois mois avant la fin du bail, le locataire doit toujours envoyer un préavis (= lettre recommandée pour annoncer son départ).

Le locataire et le propriétaire peuvent toujours s’arranger à “l’amiable” (= un accord qui convient aux deux parties).

La garantie locative en Belgique

La garantie locative en Belgique sert à protéger le propriétaire d’éventuels dommages que peut causé le locataire.

C’est une garantie pour dédommager le propriétaire en cas de dégâts, loyer impayé, etc…

Rôle

Aussi appelée “caution”, la garantie locative sert à payer le propriétaire si:

  • le locataire fait des dégâts dans son logement;
  • locataire n’a pas payé son loyer;
  • le locataire n’a pas remboursé le propriétaire pour les factures que le propriétaire a reçues (et payées) à la place du locataire (eau, gaz, électricité…).

S’il n’y a eu aucun problème, le locataire récupère l’argent et les intérêts en quittant le logement.

Dispositions légales – Logement étudiant Belgique

La garantie doit être déposée sur un compte bloqué à la banque au nom du propriétaire et du locataire.

La loi prévoit 3 manières:

  • le locataire bloque la totalité de la somme à la banque: dans ce cas, la garantie ne dépasse pas 2 mois de loyer (sans charges);
  • le locataire n’a pas la totalité de la somme: il peut payer des mensualités constantes à la banque (le même montant chaque mois) durant minimum 1 an (si le bail est d’un an) et maximum 3 ans (si le bail est de 3 ans ou plus). Dans ce cas, la garantie sera de 3 mois de loyer (sans charges);
  • via le CPAS de référence: le CPAS conclut un contrat avec la banque. La banque donne au propriétaire une garantie bancaire de 3 mois de loyer. Le propriétaire ne sait pas que le CPAS intervient dans la garantie du locataire.
  • Via des organismes comme le Fonds du logement ou certaines associations qui proposent des prêts pour les garanties locatives.

Il arrive que certains propriétaires demandent l’argent de la garantie en “cash”, c’est-à-dire de la main à la main, ou sur le compte personnel du propriétaire. Bien que courantes, ces pratiques sont illégales.

Dans le cas d’un versement sur le compte personnel du propriétaire, il convient également de mentionner en communication qu’il s’agit d’une garantie locative pour tel logement ainsi que la date du début du bail.

Meubler son logement étudiant

Les logements récents disposent souvent de rangements : penderie, placards de cuisine… Vous pourrez compléter avec quelques étagères en kit pour ranger vos bouquins, un plateau et deux tréteaux pour obtenir un plan de travail confortable…

Ce qui coûte le plus cher ? La literie. Choisissez-la bien : un matelas inadapté, un sommier trop mou ou trop dur et c’est l’insomnie assurée…

Si par manque de place, vous optez pour un clic-clac ou un canapé convertible, faites attention aux modèles bon marché. Acceptables pour une ou deux nuits, en dépannage, en aucun cas pour y dormir tous les soirs.

Si vous disposez d’un budget réduit, et n’avez pas peur des ensembles dépareillés, pensez aux magasins de meubles d’occasion et de faillite qui se multiplient dans les grandes villes : on y trouve souvent des trésors.

La résiliation du bail de location en Belgique

La résiliation du bail de location en Belgique est l’interruption du contrat avant la date prévue.

Résiliation par le locataire

  • Pour un bail de 9 ans. Le contrat de bail peut être interrompu à tout moment, mais:
    • il faut que le locataire annonce à son propriétaire son départ et ce, par lettre recommandée 3 mois avant la date de son départ (toujours 3 mois de préavis)
    • il faut que le locataire paye:
      • s’il part au cours de la 1ière année de location: 3 mois d’indemnité;
      • il part au cours de la 2ième année de location: 2 mois d’indemnité;
      • s’il part au cours de la 3ième année de location: 1 mois d’indemnité.
  • Pour un bail de courte durée. Ce contrat ne peut pas être interrompu, sauf si cela prévu dans le bail (clause contraire) ou que le propriétaire et le locataire s’arrangent à l’amiable.

La résiliation par le propriétaire

  • Pour un bail de 9 ansLe propriétaire peut mettre fin à ce contrat:
    • s’il souhaite occuper le logement lui-même: moyennant un préavis de 6 mois, il peut le faire à tout moment de la durée du bail.
    • afin de pouvoir effectuer des travaux de rénovation dans le logement: mais il ne peut le faire que tous les 3 ans.
    • sans motif: dans ce cas, il peut le faire uniquement à l’expiration du premier triennat moyennant une indemnité de neuf mois de loyer.

Adresses utiles pour chercher un Logement étudiant Belgique

Si vous voulez éviter de payer un loyer trop élevé, deux possibilités s’offrent à vous. Soit vous envisagez la colocation pour avoir un appartement de taille correcte. Soit vous n’avez pas l’intention de passer votre vie étudiante dans votre chambre et vous optez pour un kot sur un campus universitaire ou dans un logement privé.

Pour trouver les annonces relatives à ce type de logement, rendez-vous sans attendre au service social de votre établissement ou encore au « service kot » du centre Infor Jeunes le plus proche.

Quoiqu’il en soit comptez 180 € pour un logement en cité universitaire et 350 € pour une chambre dans Bruxelles.

Parmi les journaux, pensez également aux journaux publicitaires.

Il peut également être consulté en ligne. Procurez vous aussi le « J’annonce » qui est uniquement en vente en librairie, ou consultez des sites, comme ImmowebVivastreet, ou “de particulier à particulier”.

Enfin, vous pouvez passer par une agence immobilière ; les services de celle-ci seront gratuits, mais le loyer risque d’être plus élevé…

Ces quelques sites vous fourniront des informations pratiques pour bien choisir votre logement étudiant :

Pensez aussi à consulter le site internet de votre établissement d’enseignement supérieur.

Sources : Studyrama et Vivre en Belgique.

vous pourriez aussi aimer
ipsum elementum felis libero. nec Nullam