Publicité

Coût des études supérieures en France

Le coût des études supérieures en France, que ce soit dans les établissements publics Français ou dans les établissements privées ne sont pas trop élevées par rapports à d’autres pays.

Choisir d’étudier en France, c’est accéder à des formations de qualité et accessibles au plus grand nombre. Fortement subventionné par l’État, le coût des études en France est modéré pour les étudiants.

Coût des études supérieures en France

Coût des études établissements publics

Choisir d’étudier en France, c’est accéder à des formations de qualité et accessibles au plus grand nombre.

Les droits d’inscription dans les établissements publics d’enseignement supérieur français sont faibles car l’État prend en charge une partie du coût de ces formations dispensées dans les établissements publics.

Le coût réel des études y est le même qu’ailleurs dans le monde, soit environ 10 000 € par an. La différence est qu’en France, l’État en assume une grande part.

L’Etat français continuera de prendre en charge l’essentiel du coût de votre formation dans un établissement d’enseignement supérieur public. Les droits d’inscription seront similaires à ceux de l’année 2018/2019, soit :

  • 170 euros pour une année en cycle de Licence ;
  • 243 euros pour une année en cycle de Master ;
  • 601 euros pour une année de cursus en formation d’ingénieur dans un établissement sous tutelle du ministère en charge de l’enseignement supérieur ;
  • 380 euros pour une année de Doctorat.

Coût des études en Publics pour extra communautaire

Vous devrez vous acquitter de droits d’inscription différenciés si :

  • Vous vous inscrivez pour la 1ère fois en Licence, en Master ou dans un cycle d’ingénieur à la rentrée 2019/2020 ;
  • Au sein d’un établissement d’enseignement supérieur relevant du MESRI ;
  • Tant que vous n’êtes pas installés durablement en France.

L’Etat prendra alors en charge les deux tiers du coût de votre formation. Le montant des droits d’inscription que vous aurez à payer sera de :

  • 2 770 euros pour une année en cycle de Licence ;
  • 3 770 euros pour une année en cycle Master ;

Si vous commencez un cycle de doctorat à la rentrée 2019, l’Etat continuera de prendre en charge l’essentiel du coût de votre formation. Le montant de vos droits d’inscription sera de 380 euros.

Les doctorants étrangers extra-communautaires ne sont pas concernés par les droits d’inscription différenciés.

Coût des études pour les boursiers

Aucun droits d’inscription à payer, qu’ils soient différenciés ou non, pour :

  • Les étudiants qui viennent étudier en France dans le cadre d’une convention de partenariat entre universités qui prévoit une exonération totale des droits d’inscription (comme les programmes d’échanges Erasmus+ notamment) ;
  • Etudiants titulaires d’une bourse du gouvernement français (BGF) ;
  • Les étudiants titulaires d’une bourse de leur établissement d’accueil, prévoyant une exonération totale des droits d’inscription.

Coût des études établissements privés

Les frais d’inscription dans les établissements privés, notamment dans les écoles de commerce, sont sensiblement plus élevés que dans le public.

En général, ils atteignent 3 000 à 10 000 euros par an. Renseignez-vous sur le site de chaque établissement pour connaître le montant exact des droits d’inscription de votre formation.

18 % des étudiants en France sont inscrits dans des établissements privés. Le caractère privé d’un établissement signifie qu’il n’a pas été créé par l’État.

Le niveau des financements publics y est donc variable. Dans certains cas, l’État peut reconnaître officiellement un établissement et l’autoriser à délivrer les diplômes nationaux.

Il dispose alors d’un droit de regard sur les formations qui y sont dispensées, ce qui est une garantie de service et de qualité. Par exemple, les cinq instituts catholiques (Paris, Lille, Angers, Lyon, Toulouse) et certaines écoles de commerce ou d’ingénieurs sont des établissements privés reconnus par l’État.

Publicité
vous pourriez aussi aimer